adsense



Immobilio va bousculer le marché immobilier

Concept pure player immobilio

 

 

 

 

Actuellement en BETA TEST j’ai eu la chance de tester le moteur vraiment intuitif. Plébiscité par de nombreux analystes du marché, Immobilio va révolutionner la recherche immobiliere sur internet. Basé essentiellement sur la géolocalisation et la reconnaissance visuelle : le mix est parfait.

 

 

 

Une technologie qui facilite les recherches et apporte des informations plus qu’utiles, un soupçon d’écologie avec le calcul des trajets quotidiens. Un nom facilement mémorisable et évoquant une approche simple, proche de l’utilisateur, une présence de la publicité presque invisible puisque pour le moment c’est de l’adsense Google (qui commence à faire partie du champs visuel de l’internaute).

 

Un moteur nouvelle génération
Un moteur qui analyse les photos des différents bien immobilier pour les regrouper en une seule annonce : un gain de temps exceptionnel lorsqu’on connait le nombre d’annonces similaire sur les moteurs classique (d’après immobilio c’est précis à 99 %,).

 

 

La géolocalisation poussée à son extreme !!

 

En plus d’informations locales, Immobilio propose dans certaines villes des informations sur les prix de l’immobilier, rue par rue. Continue reading “Immobilio va bousculer le marché immobilier”


La stratégie sur les réseaux de Google peu convaincante.

Business – Malgré une année 2007 marquée par un bénéfice net de 4,2 milliards de dollars, Google a déçu les analystes. Sa stratégie sur les réseaux sociaux, mySpace en tête, pêche. De son côté, Microsoft se réjouit de son partenariat avec Facebook.

Son partenariat avec MySpace, pour intégrer les liens sponsorisés sur le réseau social, n’a pas permis à Google de générer les revenus prévus, comme l’attestent les résultats financiers que la société internet vient de publier pour son année 2007.

Le bilan est satisfaisant, mais inférieur aux prévisions des analystes, en partie à cause d’une augmentation des coûts d’acquisition de trafic qui coûte cher à l’entreprise.Ses dirigeants reconnaissant que son insertion sur les réseaux sociaux n’a pas rapporté autant qu’escompté. Sans rentrer dans les détails, ils évoquent « quelques partenaires du programme de liens sponsorisés AdSense, dont les paiements sont garantis », selon le directeur financier George Reyes. De fait, Google doit payer le réseau social même quand les internautes ne cliquent pas sur les publicités. Leur accord stipule de lui verser une somme minimale forfaitaire.

« Je ne crois pas que nous ayons encore trouvé la façon imparable de faire de la publicité sur les réseaux sociaux et d’en tirer des revenus. » a indiqué Sergey Brin, son cofondateur.

Google fait douter les analystes

Le prix de l’action a aussitôt chuté pour terminer à 564 dollars en fin de journée ; début novembre, elle avait culminé à 747 dollars. Reste que Google a tout de même engrangé sur l’année 2007 un bénéfice net de 4,2 milliards de dollars – contre 3 milliards en 2006 -, pour un chiffre d’affaires global de 16,5 milliards de dollars, contre 10,6 milliards l’année d’avant. Mais cette performance ne suffit pas aux analystes, qui pointent les failles. Continue reading “La stratégie sur les réseaux de Google peu convaincante.”