Adgregate Markets crée le widget transactionnel

Standard

Associer publicité et e-commerce, c’est l’idée de la société américaine Adgregate qui a développé un widget permettant d’acheter directement sans quitter la page que l’ont consulte.

Réalisé en flash et adapté aux formats standard de l’IAB, le ShopAds se présente comme une publicité en ligne traditionnelle à la différence près qu’elle dispose de plusieurs fonctionnalités. En dehors des fonctions de player s’il s’agit d’une publicité vidéo, le module donne la possibilité d’afficher des informations complémentaires sur la campagne, l’annonceur, ce qu’est ShopAds, mais aussi d’accéder en un seul clic à une interface sécurisée de paiement en ligne. Bref, avec votre nom, adresse e-mail, numéro de carte bancaire, etc., l’internaute peut ainsi acheter directement un produit de l’annonceur à partir de la publicité en ligne. La bannière étant transactionnelle, elle comporte également des conditions générales de vente.

C’est un atout pour l’éditeur du site où est diffusé la publicité. En effet, si l’internaute reste sur le site après avoir cliqué sur la publicité il peut encore générer de l’audience. Une audience qui est un argument commercial pour le site support. La technologie ShopAds est également susceptible d’augmenter le taux de conversion pour l’annonceur, le chemin qui sépare l’internaute de l’acte d’achat étant plus court.. En somme, c’est un facteur de monétisation non négligeable pour l’éditeur d’autant plus s’il est associé à du ciblage comportemental. Pour les annonceurs, la technologie ShopAds permet également d’affiner le calcul du retour sur investissement d’une campagne de publicité en ligne.

Enfin, le potentiel de réussite de ShopAds repose sur le caractère viral du module publicitaire. L’internaute peut installer le widget sur son propre site. Dans la mesure où la marque reste discrète et propose une création de qualité et en rich media (image, son, interactivité, jeux…).

En revanche, rien ne précise si l’internaute qui installe le module sur son site touche ou pas une part des revenus liés aux ventes en dehors d’un contrat d’affiliation qui est également proposé par l’annonceur.

Source Jdn