Les formats de e-pub émergents : recommandations

Standard

Les formats publicitaires traditionnelles laissent place à de nouveaux standard. Aujourd’hui on retrouve les mêmes fondamentaux du marketing offline. La régle des 80/20 est respectée avec 80 % de formats classiques et 20 % de formats publicitaire on line innovants.

Les annonceurs attendent des emplacements de plus en plus qualitatifs (« voire premium ») ainsi que des messages et des mises en scènes de plus en plus évolués. Les standards des formats publicitaires n’ont quasiment pas évolué au cours de ces 7 dernières années alors que le marché a muté :

-Les équipements hardware sont très relativement évolués
-Les débits des internautes ont été multipliés par 100
-Les résolutions d’écran ont changé (d’un 800×600 à du 1024×768)
-Les technologies ont progressé (le player Flash est déployé sur tous les postes)
-Une grande partie des campagnes sont centralisées et servies sur des adservers permettant une diffusion optimale de formats ultra enrichis.

L’IAB préconise un placement des publicités dans les 600 pixels supérieurs de la page.
Pour des formats très hauts tels que les skyscrapers, il est impératif que le 1/3 supérieur apparaisse au moins dans cette zone. Il est important que les formats situés dans une zone inférieure à ces 600 px soient annoncés comme tels aux annonceurs. Pour préserver la qualité de navigation, l’IAB préconise 2 formats publicitaires standards par page (exemple : une bannière 728×90 + un 300×250). Les formats « liens sponsorisés » présents sur une page doivent être considérés comme des formats publicitaires à part entière.

Tous les formats « surgissant » (pop under, pop up, site under…) sont à bannir. D’une part la majeure partie des internautes bénéficient de logiciels bloquants pour ces formats, d’autre part, ils ont un effet négatif sur la marque présente dans ces formats.

Voici les recommandations de l’IAB…

Continue reading