Les 5 règles à suivre pour concevoir une présentation comme Steve Jobs cofondateur d’Apple.

Standard

Auteur de l’ouvrage « Les secrets of Steve Jobs » Garmin Gallo livre ses conseils pour réaliser un show à la manière de Steve Jobs. Ses conférences devenues mythiques ont fortement contribué au succès de la marque Apple. Informer, éduquer, divertir, une présentation Apple a tous les éléments d’une pièce de théâtre. Selon Garmin Gallo, voici les cinq règles à suivre pour réaliser vos futures présentations à la manière de Steve Jobs.

Règle n°1 : Définir une base-line produit simple et la diffuser sur tous les supports de communication (Basic)

Steve Jobs définit son produit avec une seule phrase qui sera reprise sur tout les supports de communications Apple, à l’exemple du MacBook Air qui est : « le portable le plus fin du monde ». Il a beaucoup d’autres caractéristiques mais son avantage concurrentiel est sa finesse, seul cet élément doit être mis en avant.

Règle n°2 : Établir un cadre de référence, une règle du jeu

Pour trouver l’adhésion de son public et transformer ses clients en ambassadeur de la marque , Steve Jobs combat un méchant, un ennemi, un objectif qui sera à la base des motivations de la communauté qu’il crée autour du produit. Dans les années 80 ce fut IBM, aujourd’hui Microsoft est l’ennemi numero 1.

Règle n°3 : Keep it Simple !

Keep it simple ! Un visuel simple qui va droit à l’essentiel avec 7 mots en 10 diapositives. Les mots utilisés prennent alors tout leur sens.

Règle n°4 : Démonstration produit avec un cocktail d’humour, de simplicité & d’efficacité

Faire une démonstration du produit. Lors de la présentation de l’iphone, Steeve Jobs a prouvé la simplicité d’utilisation du terminal en appelant un Starbucks pour passer une commande de 4000 cafés. Humour, simplicité & efficacité dans la démonstration développe l’adhésion au produit, à l’univers Apple.

Règle n°5 : Transmettre de l’émotion pour ancrer ses idées

Vivre une expérience pleine d’émotion ! Plus que jamais les marques sont à la recherche d’une expérience utilisateur, un moment de vie partager avec les consommateurs. Steve Jobs transmet une émotion qui inscrit de manière indélébile l’esprit de la marque Apple. Pour présenter un produit 3 en 1 (l’iphone), la scène sera dramatisée au maximum en créant un effet d’attente, quel produit peut réunir un téléphone, un ipod et un GPS ? Un produit hybride appelé Iphone exclamation et surprise de l’auditoire qui va créer un véritable post-it mental. Pour connaître les autres secrets je vous recommande le livre de Garmin Gallo…

Secrets of Steve Jobs

D’après l’article « Uncovering Steve Jobs’ Presentation Secrets » de Garmin Gallo paru sur Business Week.

Le designer des objets Apple Jonathan Ive s’est il inspiré des lignes Braun des années 60 ?

Standard

Le design des produits Apple est une référence commerciale, des produits adoptés par tous autant pour leur design que pour leur technologie. Apple impose un style ou plutot un restyling des produits des années 60 Braun.

.Jonathan Ive designer des plus beaux succès d’Apple se serait-il inspiré ou a t’il plagié Braun ? A vous de juger.


AppleBraun
envoyé par publicitenewsPetit rappel sur notre ami Jonathan Ive :

Né à Londres en 1967, diplômé de l’Ecole polytechnique de Newcastle, Jonathan Ive travaille deux ans durant chez Tangerine, une agence de design londonienne, avant d’entrer au studio Apple en 1992. Là, il attend le retour de Steve Jobs pour révéler son incroyable talent. Steve et Jony. Le tandem auquel Apple doit la flopée de succès qu’elle connaît depuis dix ans. Son renouveau. Sa remontée en flèche sur les marchés.

 

Dans les rares interviews qu’il accorde (en dehors de la discrétion imposée par la boîte, l’homme est un grand timide), Jonathan Ive explique qu’une grande partie de son travail « consiste à résoudre des problèmes extrêmement complexes et à rendre ces solutions invisibles, de façon à créer des produits simples et beaux à la fois ».

 

On pense immédiatement à l’iPod, la référence mondiale des baladeurs numériques. Un objet emblématique du style de toute une génération, de nouveaux modes de vie, voire, pour certains, d’un tournant de civilisation. Un appareil rectangulaire aux coins arrondis, ultraplat, minimal, brillant, blanc, noir ou en couleur, doté pour unique système de fonctionnement d’une molette ronde intégrée au boîtier. La simplicité à l’état pur.

 

Pour créer des produits toujours plus légers, plus élégants, plus petits et ainsi de suite, Ive et son équipe (on parle d’une douzaine de designers entre 30 et 40 ans) travaillent en permanence à proximité des ingénieurs et des cellules marketing. D’après d’anciens collaborateurs, la seule définition du concept des produits représenterait actuellement 15 à 20 % du temps imparti au design industriel. Soit beaucoup plus que pour les autres constructeurs.

 

Viendrait ensuite la phase d’étude : cent fois sur le métier remettez votre ouvrage… « On fait des essais, des erreurs apparaissent, on recommence. Il nous arrive d’aller très loin dans le développement de certains projets, pour finalement nous interrompre parce que les produits ne nous semblent pas assez bons », déclarait Jony Ive au Herald Tribune en novembre 2006. Apple serait la seule entreprise techno à travailler de la sorte. Continue reading