Wajestic, le cashback communautaire

Standard

Vous n’avez peut être pas encore entendu parlé de Wajestic mais en revanche vous connaissez les sites de cashback. Un principe simple qui a vu le jour dans les années 70 aux états-unis. Au départ, c’est un système permettant aux porteurs de certaines cartes bancaires de paiement de recevoir en fin d’année un pourcentage (en général 1 ou 2%) de l’ensemble des sommes réglées tout au long de l’année. Le but étant d’utiliser les services de votre banque et non celle d’un concurrent.

Un système de fidélité qui donne naissance à des pures players sur internet à la fin des années 1990. Utilisant le même principe de rémunération des achats par la seule condition que l’acheteur effectue ses achats par l’intermédiaire du site de cashback.  Un système d’apporteur d’affaire qui utilise l’affiliation à son paroxysme en redistribuant les revenues générés par ce principe avec les membres du site de cash back.

capture-de28099ecran-2009-10-18-a-231441Jusqu’a présent rien de nouveau, mais Benoit Lepère le fondateur de Wajestic souhaite bousculer les habitudes avec le lancement de Wasjestic, un site qui vous rémunère lors de tous vos achats mais aussi lors des achats réalisés par vos amis.

Un système de rémunération en cascade possible grâce à une rémunération à la performance.

Audience des principaux acteurs français du cashback
Site Visiteurs uniques
eBuyClub 1 600 000
Mailorama.fr (Rentabiliweb) 1 300 000
iGraal 750 000
Cashstore (Malinea) 400 000
Soliland 250 000
Planete-reductions.fr 180 000
Fabuleos (Maximiles) 90 000
Kelkoo Cashback 50 000
Source : Mediametrie Nielsen//Netratings

Pourquoi je crois au modèle, à son développement ?

Les acteurs du marchés sont nombreux mais le volume d’inscrits actif sur ces sites reste faible comparativement à la croissance des nouveaux acheteur sur le web. On peut en partie expliquer cela par un marché qui n’est pas totalement éduqué au cashback. Plus il y aura d’acteurs plus cette pratique se développera et lorsqu’on sait que le business du cash back représente plusieurs millions d’euros au UK, les plus beaux jours restent à venir.

Pour le lancement officiel de Wasjestic, j’invite les 5 premières personnes qui souhaitent participer (par email) à la soirée organisée ce Jeudi 22 octobre 2009 au pôle EuraTechnologies à Lille.

A jeudi :-)

Deezer lance sa nouvelle version pour profiter des difficultés de Myspace ?

Standard

Dès lundi 29 Juin, la nouvelle version du site Deezer verra le jour, un catalogue enrichi de nouveaux titres, une modernisation de l’interface mais surtout un nouveau player et la mise en avant de son offre mobile.  Résolument, le prochain défi de Deezer France passe par le développement de sa dimension communautaire et de son modèle payant sur mobile.

Une nouvelle interface

Un nouveau lecteur placé en haut de page avec equalizer qui rappel celui des lecteurs multimédia historiques (Itunes, Windows Media Player). Une homepage avec un fond blanc en rupture avec la version précédente basée sur un fond noir. Un espace plus important pour la mise en avant des artistes, éléments moteur du site.

Un impératif communautaire

Myspace souffre, Deezer passe à l’offensive pour chasser sur les terres du géant américain. Au menu une meilleur interactivité avec les plateformes de réseaux sociaux, Facebook, Twitter et même Myspace :-).  (Myspace est-il menacé en France ?)

La mise en avant de la version mobile

Grâce à l’application gratuite Deezer, vous pouvez accédez aux 35 webradios thématiques (Pop, Rock, Hip-Hop…), à la SmartRadio ainsi qu’à vos mp3s uploadés sur Deezer.com, directement depuis votre mobile. Et si vous souhaitez écouter votre morceau préféré sur votre mobile, Deezer proposera un abonnement payant.

Aujourd’hui vous pouvez télécharger l’application Deezer mobile pour Iphone, Android, Blackberry et bien d’autre..

deezer-mobile

Enfin il se murmure dans les couloirs parisiens qu’une prochaine levée de fond serait en cours pour développer le modèle à l’étranger et le lancement d’un accès Deezer sur la box d’un FAI serait à l’étude.

Découvrez la nouvelle version avec un petit single de Mickael Jackson.

Alors verdict ?

Vous avez du style, vous aimez les projets humains alors soutenez Style And The City

Standard

Si je vous dis Style and the city, vous pensez tout de suite que j’évoque une série américaine à succès aux états unis.. et bien non ! Le succès il en est victime, la série il la produit quotidiennement, vous êtes les acteurs, il est votre révelateur…

Ne confondez pas Sex and The City et Style And The City …

Si le diktat de la mode devait être renversé c’est aujourd’hui sans conteste Style And The City qui serait le premier acteur de ce changement.  A l’opposé des influenceurs de la mode classique, le fondateur de Style And The City.com, Kamel Lahmadi  multiplie les reportages photos dans les rues de Paris, NewYork et offre à ses lecteurs du monde entier, sa vision participative de la mode. Sa vision humaniste de la mode, née derriere l’objectif de son appareil photos qui saisit des instants de vie en pleine rue et dévitalise les photos figées des magazines de mode sur papier glacé.

soutien-style-and-the-city Outre l’envie de partager son travail, je vous écris ce billet pour vous inviter à découvrir StyleAndTheCity. En effet, depuis quelques mois, son fondateur Kamel Lahmadi recherche des investisseurs pour développer son projet et je suis sûr que ce touche à tout des médias saura vous convaincre…

Vous êtes encore sur mon blog qu’attendez vous pour découvrir StyleAndTheCity.

Les prix baissent mais votre stress augmente : Sokoz plateforme de vente en temps réel.

Standard

Les ventes flash sont légion sur internet, les enchères descendantes se développent, mixé ces deux ingrédients et vous obtenez Sokoz : une plateforme de vente en temps réel. Chaque produit est mis en vente durant 30 secondes avec un prix qui baisse en temps réel, l’acheteur ayant le choix d’attendre que le prix baisse et de cliquer sur « acheter » dès que le prix lui convient. Les articles sont visibles 48 heures à l’avance sur le site. Un Pay What You Want un peu plus intelligent que le dernier coup marketing tenté par Brandalley.