Make It Personal : le blog by Bruce Pillard

View CommentsSébastien2nd sept 2009Digital experience, ,

Quelques semaines après avoir défini le concept de Make It Personal, Bruce Pillard,  Responsable Marketing Services chez  Renault lance son blog. Parmi ces premiers articles, on retrouve un road book pour établir le 5ème P du Marketing.  Selon Bruce, il y a 3 axes pour obtenir la participation du client dans la relation marque-consommateur extrait :

L’appropriation [relation spirituelle]

Le client s’approprie les valeurs de la marque. C’est d’autant plus simple que ce sont également les siennes. Nous sommes ici dans une relation de partage. Le client fait partie du même groupe de pensées que la marque. Sans toutefois remettre en cause son existence en tant qu’individu. Il donne donc son avis, fait part de ses points de vue, en toute indépendance.
Ces fameuses valeurs communes doivent apparaître dans la vision stratégique, les objectifs, l’identité de marque, la tagline, puis dans tous les points de contact marque-client…

La participation [relation comportementale]

C’est sans doute le levier le plus compliqué à mettre en place : le client doit participer à l’élaboration du produit ou du service destiné à lui être vendu. Pour le premier client de l’entreprise, ses propres employés, cela semble réalisable. Pour tous les autres clients potentiels, c’est une tout autre histoire.
Alors comment ? Tout d’abord en leur demandant leur avis et en le prenant en compte ! Pas seulement lors d’une banale étude ou lors de Clinic tests…

L’adoption [relation consumériste]

Le produit ou le service ayant été élaboré avec lui, le client est maintenant prêt à l’adopter.
C’est le moment de l’achat. Encore faut-il lui vendre au bon prix, au bon moment, dans le bon canal de distribution avec le bon message. Et justement, si les deux premiers leviers ont parfaitement été exécutés, le client aura donné volontairement et spontanément à la marque de multiples informations directes ou indirectes sur ses valeurs, son comportement, son mode de vie, ses attentes, etc… La marque peut donc effectuer une segmentation appropriée, un ciblage précis et ensuite, proposer le produit adéquate, au prix adéquate, par le canal de distribution adéquate, accompagné du message adéquate. Parallèlement aux canaux traditionnels, la marque, pour faciliter l’adoption, possède un atout supplémentaire dans son jeu: faire des participants-clients…

Retrouvez l’article complet sur makeitpersonal.eu où sur son twitter Bruce Pillard


Vous aimerez aussi
blog comments powered by Disqus